Derniers sujets
» Salle d'exposition 2 : Exposer vos œuvres quel que soit le sujet... autre que la pipe.
par Natrix Mer 18 Sep 2019 - 22:45

» au tour de petite pomme
par tabadoc Mer 18 Sep 2019 - 22:07

» Un petit coucou de Lisbonne
par tabadoc Mer 18 Sep 2019 - 22:04

» Personne ne pétune en ce 18 septembre?
par Mike41 Mer 18 Sep 2019 - 21:08

» Regardez qui est là... au Ze Bistro !
par Arlan Mer 18 Sep 2019 - 19:15

» les nouvelles pipes Tristan Lefebvre
par Berny Mer 18 Sep 2019 - 15:37

» Les tabacs Dunhill devenus Peterson: résumé d'une histoire de fou
par Ma beutche Mer 18 Sep 2019 - 12:34

» 145e chapitre de la Confrérie - qui vient à St-Claude le 11 octobre 2019 ?
par Ma beutche Mer 18 Sep 2019 - 12:23

» Bonjour à tous !
par Natrix Mer 18 Sep 2019 - 0:39

» et pour ce 17; quoi dans quoi ???
par papaalino Mar 17 Sep 2019 - 19:38

» et pour ce 15 septembre
par Serge Lun 16 Sep 2019 - 22:44

» Le nom des formes des pipes et leur origine
par bebert Lun 16 Sep 2019 - 19:01

» Loterie pour Ginette, épouse de notre regretté Gervais/Le Passeur
par Berny Lun 16 Sep 2019 - 4:51

» au tour de mpm bandit
par papaalino Dim 15 Sep 2019 - 11:33

» Nos volutes du 14.09.19
par Loic Sam 14 Sep 2019 - 15:05

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités

SebCH

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 106 le Dim 15 Avr 2018 - 20:49
Heure de Paris
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Berny
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
bebert
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
Natrix
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
papaalino
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
Ma beutche
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
El Che
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
tabadoc
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
SebCH
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
Arlan
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 
Gédéon
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_l10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Voting10histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Vote_r10 

annonces
....... ............................. .........


Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Chris W le Lun 14 Jan 2019 - 15:16

             

            Quand on se penche sur l’histoire de la pipe en bruyère, il y a une question qu’on est inévitablement amené à se poser : mais qui donc a eu l’idée le premier d’utiliser la bruyère pour les pipes, et quand ?
Comme souvent, il y a plusieurs candidats à l’invention, et plusieurs histoires ont été racontées au fil du temps. Et il m'a semblé intéressant d’étudier comment ces variantes sont apparues, et à quelle époque.
J’ai donc pris la documentation à ma disposition  et j’ai essayé de répertorier ces différentes variantes et leur apparition. Bien sûr, si l’un ou l’autre dispose de données plus anciennes pour compléter, je suis preneur.

            Tout d’abord, un avertissement :

           Emporté par le sujet, j’ai battu mes records. Ce post est TRES long. Shocked 
Du coup, je l’ai scindé en 3 parties : vous pouvez parcourir le premier et si vous n’apprenez rien (ou si vous avez décidément du mal à me lire) vous pouvez laisser tomber Razz
Sinon vous lisez la suite sur le numéro 2, et ainsi de suite jusqu’à la partie 3 si vous avez encore un peu de ressources (ou après une bonne nuit de sommeil). Very Happy
 
             Mais commençons :

         Le premier à proposer une histoire de cette découverte, c’est Alfred Dunhill, dans  un livre écrit en 1924, The Pipe Book,  le plus ancien ouvrage sur la pipe dont je dispose (et un des plus célèbres). Pour simplifier les choses, (et éviter à certains le recours à Google-Trad) j’ai systématiquement  traduit les articles de l’anglais ou de l’américain. Il n’en coûtera pas un sou de plus au lecteur, comme aurait dit Jerome K. Jerome Very Happy .

            Donc, que nous dit Alfred ?

         Il propose ce qu’on pourrait nommer « l’Hypothèse Corse »:

       « …La découverte du matériau idéal pour la pipe, ce qu’on nomme racine de bruyère, est née presque par accident, comme souvent les découvertes.  C’était une conséquence de la reprise du culte du Grand Napoléon, dans la seconde décennie qui suivit son décès en 1821, lorsque les désastres de 1814 furent oubliés. Ceux qui souhaitaient rendre honneur à leur défunt Empereur ne se contentaient pas de visiter son tombeau aux Invalides, où reposent  ses cendres  rapportées de St Hélène, mais faisaient également un pèlerinage au lieu de Naissance du Petit Caporal, en Corse.  Parmi ces pèlerins il y avait un pipier français, qui durant son séjour eut la malchance de perdre ou de casser sa pipe en écume. Il demanda à un paysan corse de lui en tailler une autre, ce qui fut fait, et la pipe se révéla un tel succès que son possesseur se procura un exemplaire du bois dont elle était faite et le rapporta à la maison. Ce bois, réputé localement pour sa dureté et la finesse de son grain, c’était la racine de « tree-heath » ou bruyère, pour lui donner son nom français, et depuis cette date, quelque part au début des années 1850, il fut voué à supplanter tous les autres matériaux à pipe. Les exemplaires de racine de bruyère que le pipier français avait rapportés de Corse  furent envoyés par lui à une usine de St Claude à laquelle il avait coutume d’acheter des tuyaux de pipe en bois, là on en fit des têtes et par conséquent vint s’ajouter à la liste des déjà renommés « articles de St Claude » (en français dans le texte).

          Ensuite, en 1927, un géographe,  botaniste et explorateur,  Auguste Chevalier, fondateur en 1921 de la Revue de Botanique Appliquée et d'Agriculture Coloniale, fait paraître dans cette même revue un article intitulé : « Note sur l'Erica Arborea et sur l'emploi de ses souches dans la fabrication des pipes ».


Article très intéressant  et dans lequel il déclare entre-autres : « …D'après M. V. Davin, sous-directeur honoraire du Jardin botanique de Marseille, l'industrie de la pipe en racine de Bruyère a pris naissance vers 1850 à Saint-Paul-de-Fenouillet dans les Pyrénées-Orientales… » (à noter qu’il ne reprend pas cette information à son compte).
Saint Paul de Fenouillet est proche de Perpignan pour le situer (cf. infra dans l’article la carte de l’implantation de la bruyère dans le sud de la  France). Ce village  comptait de nombreux tourneurs sur bois au XIXème siècle.

             A peu près à la même époque, en 1929, un géographe français, André Mathieu, fait paraître un article dans les Annales de Géographie intitulé  « Les Petites Industries de la Montagne dans le Jura Français ». Il y dit notamment à ce propos que « Un tourneur, revenu de la foire de Beaucaire en 1854, eut l'idée d'employer la racine de bruyère pour la fabrication de la pipe. La nouvelle matière, très dure, donna toute satisfaction, et l'industrie prit un essor remarquable ».

          Presque dix ans plus tard, en 1937, une autre géographe (et vive les géographes Very Happy  !)  Thérèse Colin fait paraître  dans la revue Géocarrefour (Fondée en 1926,  Géocarrefour -anciennement Etudes Rhodaniennes puis Revue de Géographie de Lyon- est une des plus anciennes revues de géographie d'expression française) un article intitulé « Les industries de Saint-Claude ». 
           Elle y dit notamment que « …Un heureux hasard apporta la matière idéale : un San- Claudien rencontra en 1854 à Beaucaire, où il était allé vendre ses produits, un négociant du Midi qui lui conseilla l'essai de la bruyère. Cet arbuste Arborica Scoparia (NB il s’agit d’une erreur de T. Colin, qui avait confondu l’Erica Arborea ou bruyère à pipes, avec l’Arborica Scoparia ou bruyère à balais – Cette erreur sera signalée à la revue un peu plus tard par la Directeur de l’Ecole des Eaux et Forêts de Nancy, dont la revue publiera la lettre) est spécial à la flore méditerranéenne et ne doit pas être confondu avec la bruyère de Bretagne. Il a une hauteur de 3 à 4 mètres et forme au ras du sol une souche, sorte d'oignon de 60 à 80 centimètres de diamètre pesant jusqu'à 50 kilos. Ce sont ces souches qui sont utilisées pour le foyer de la pipe. Elles doivent avoir au moins trente ans. Les belles pipes proviennent de bruyères centenaires. Les pays producteurs de bruyère sont la Provence, la Corse, la Sardaigne, l'Algérie, le Maroc, l'Espagne, l'Italie, l'Albanie, la Grèce… ».

              Après guerre, Georges Herment fait paraître en 1952 le Traité de la Pipe : Il y écrit :
« …C’est dans les Pyrénées Orientales que se trouvent les meilleures racines et les ébauchons les plus volumineux. Mais – bien qu’il existe aussi une industrie à Paris – c’est Saint-Claude, dans le Jura, qui détient la spécialité de la fabrication des pipes en racine de bruyère…. ».

Il ajoute plus tard dans un NB :
«  -En vérité, c’est Cogolin, dans le Var, qui est la capitale « ethnologique »  de la pipe en racine de bruyère. Cogolin, dans ses deux fabriques, groupe la presque totalité des racines du bassin méditerranéen. Pendant la guerre, la racine étant contingentée, comme tous les autres produits, Saint-Claude échangeait l’ébonite, dont Cogolin manquait pour ses tuyaux, contre des ébauchons ou cubes. On peut seulement dire que la fabrication de Saint-Claude est plus soignée, plus minutieuse – et la présentation plus luxueuse. Saint-Claude reste donc, malgré Cogolin, la capitale officielle de LA PIPE ».

     En 1963, un autre géographe, Michel Chevalier, professeur à l’Université de Besançon, fait paraître dans les Cahiers de Géographie de Besançon (qu’il dirige) un article intitulé Tableau industriel de la Franche-Comté 1960-1961. On y trouve notamment ceci : La fabrication des pipes ne prit son aspect moderne et ne devint l’une des grandes spécialités de St Claude que lorsque, vers 1855,  l’on utilisa la racine de la bruyère arborescente, originaire des pays méditerranéens… ».

    Juste auparavant, en 1962, le pipier américain Carl B. Weber, fondateur des pipes Weber écrit  The Weber’s Guide to pipe dans lequel il reprend l’hypothèse  d’A. Dunhill presque mot à mot, quoiqu’en la simplifiant un peu :
        « …L’introduction du bois de bruyère comme matériau à pipe résulta presque d’un accident. Ce fut lié à l’instauration du culte du héros qui naquit  peu de temps après la mort de l’empereur français Napoléon Bonaparte.
L’un de ceux qui glorifiait la mémoire de l’empereur était un pipier français, qui décida de rendre hommage à son héros en effectuant un pèlerinage dans l’ile méditerranéenne  de Corse, lieu de naissance de Napoléon.
Fumeur passionné, le pipier emporta l’une de ses plus belles écumes sculptées avec lui. Cependant, dans un moment de malchance, il cassa le fourneau de sa pipe et se retrouva sans rien pour fumer. Heureusement dans ce même village de corse vivait un paysan connu pour son habileté en sculpture. Le français lui demanda rapidement  de lui tailler une nouvelle pipe dans n’importe quel bois convenable.
Le paysan présenta bientôt au pipier une pipe attirante, faite d’un bois dur, au grain serré,  à la  couleur or pâle. La pipe présentait tellement de qualités que son propriétaire rapporta en France plusieurs spécimens de ce bois qui était fait dans le bulbe de cet arbuste, nommé bruyère en français.
Finalement le nom bruyère fut anglicisé, d’abord en « bruyer », puis   « brier » et enfin  « briar ».
Enthousiasmé par sa découverte, le pipier rapporta ses exemplaires de bruyère à St Claude, une petite ville française aux usines de laquelle il achetait habituellement ses tuyaux de pipe en bois. Cette ville, située dans une vallée isolée des montagnes du Jura,  avait une longue tradition de la sculpture sur bois… »

           En 1973 André Paul Bastien fait paraître un ouvrage de référence, intitulé La Pipe.
Il y reprend plusieurs hypothèses (mais pas l’hypothèse Corse), mais surtout il introduit un nouveau témoignage (celui de Jules Ligier) pour la première fois à ma connaissance. Que dit A.P.Bastien ?

« …Cette racine de la plante de bruyère (seule partie employée pour la fabrication de la pipe) provient principalement du bassin méditerranéen. On la récolte en France dans le Var et en Corse, en Albanie, en Espagne, en Afrique du Nord et en Grèce,  (Nb Il a oublié l’Italie) d’où proviennent les plus belles variétés.
Dès lors une question vient immédiatement à l’esprit : comment, des bords de la Méditerranée, la bruyère est-elle parvenue jusqu’à St Claude ?
Plusieurs hypothèses ont été émises à ce sujet.
Certains historiens prétendent qu’un tourneur des environs de Saint-Claude, du nom de David, rencontra à la foire de Beaucaire, où il s’était rendu pour vendre ses articles, un négociant de l’endroit qui lui suggéra d’utiliser cette fameuse racine pour la fabrication des pipes.
D’autres affirment qu’à cette même époque et toujours à Beaucaire, deux délégués sanclaudiens, Messieurs Regad et Buat, avisèrent sur une table d’auberge un récipient en bois dur qu’on leur dit être de la bruyère. Ils demandèrent alors l’autorisation de l’emporter pour le travailler, l’estimant plus poreux, moins fragile et moins combustible que le merisier.
 Mais c’est probablement la thèse de M. Jules Ligier, collaborateur d’un négociant-expéditeur de l’époque, qui mérite le plus de retenir notre attention. Ecoutons le :
-C’était dans les premiers jours d’octobre 1858. Un voyageur, aux manières un peu exubérantes et à l’accent méridional très prononcé, se présente un matin dans les magasins Gay Aîné, place de l‘Abbaye Maison Mallet au rez-de-chaussée. Il venait faire ses offres de souches de buis, appelés communément « broussins », que ce négociant achetait en assez grande quantité pour la fabrication des tabatières. Après avoir pris commande de dix mille kilos de ces souches à livrer dans le courant de novembre, parlé de la pluie et du beau temps et des vendanges dans le Midi, le sieur Taffanel, c’était lui, sort mystérieusement de sa poche un petit morceau de bois, taillé à six pans au moyen d’une scie, dans la forme d’un éteignoir, le grand côté percé grossièrement avec une mèche, le petit côté avec un perçoir et muni d’une tige en bambou formant embouchure.
Voilà, dit-il, une pipe dans laquelle un de mes amis, berger dans mon village, m’a certifié avoir fumé du tabac pendant plus d’une année et qui, vous le voyez, n’est ni brûlée ni détériorée. Elle a été prise dans une souche de bruyère, semblable aux souches de buis que vous venez de me demander, et qu’on trouve en abondance dans notre région.
M. Gay, qui s’intéressait vivement à tout ce qui concernait les articles de Saint Claude, le questionna longuement. Il se fit remettre cinq autres morceaux de bruyère semblable que le sieur Taffanel avait dans sa poche et lui commanda deux sacs, soit environ dix grosses d’ébauchons pareils, à expédier en grande vitesse avant la fin du mois.
Il fit établir par la maison Saintoyant-Burdet des capsules en corne avec branche plate recourbée et se mit en voyage avec ces échantillons. Les dix grosses d’ébauchon commandées arrivèrent régulièrement avant la fin octobre. La maison les fit donc achever et monter dans sa fabrique située au Plan du Moulin sous le pont suspendu et, dans la dernière semaine d’octobre, elles partirent pour Paris, le nord de la France et la Belgique.
Voilà exactement à quel moment et de quelle manière les premières pipes de bruyère furent fabriquées à Saint-Claude ».

       A ce propos,  signalons que Racine & Laramie, marchands assez célèbres de pipes et de tabac à San Diego (USA) (http://www.racineandlaramie.com/index.html), montrent dans Pipedia une des premières pipes de bruyère fabriquées à Saint-Claude autour de 1855.


Voici à quoi elles pouvaient ressembler : 
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 450px-10





histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 450px-11

         Et signalons également que dans leur présentation ils disent que « …d’après une légende  locale  c’est à un tourneur de Saint-Claude du nom de David que l’on attribue la première réalisation d’un pipe de bruyère… ».

          -Fin de la Première partie -
Chris W
Chris W
rang : nouveau client

Messages : 94
Date d'inscription : 02/11/2017
Age : 61
Localisation : Nantes (Bretagne)

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Philpipe le Lun 14 Jan 2019 - 15:50

Passionnant, vivement la suite.
Merci pour ton boulot Chris
Merci
Philpipe
Philpipe
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 1471
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 68
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par papaalino le Lun 14 Jan 2019 - 20:36

Encore bravo Chris

Il y a bien d'autres données plus anciennes mais cela concerne la pipe en bruyère dans son entretien ou autre mais ne concernant pas la fabrication, ce qui est surprenant. Pourtant j'ai pas mal cherché à l'époque Sad

A part ceci paru dans le Panthéon de l'industrie en 1883, je n'ai rien trouvé, pour l'instant, qui soit antérieur


https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9640950c/f4.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=278971;2

J'avais trouvé ceci sur mon site préféré

L'art de culotter les pipes- 1862  

   https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54871510.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=21459;2

Confidences d'une petite pipe. Article parue dans le lapin indépendant 1870

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54498953/f2.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=236052;4

la revue des nouveauté 1890

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5690730g/f6.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=214593;2
papaalino
papaalino
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 2072
Date d'inscription : 07/08/2017
Age : 46
Localisation : eure et loir

https://papaalino.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par PAT1er le Lun 14 Jan 2019 - 21:11

Remarquable exposé mon cher Chris! C'est passionnant. Pour le coup, je me hâte pour lire la suite. Un grand merci pour le partage de ton travail.

@Papaalino: Merci pour tes liens Christophe!

_________________
Sénèque : Ce n'est pas parce que les choses nous semblent inaccessibles que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas qu'elles nous semblent inaccessibles.

La solidarité et le partage du savoir de chacun au profit de tous.
PAT1er
PAT1er
Administrateur
Administrateur

Messages : 2571
Date d'inscription : 15/08/2017
Age : 58
Localisation : Cherbourg-en-Cotentin

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Chris W le Lun 14 Jan 2019 - 21:23

@papaalino a écrit:Encore bravo Chris

Il y a bien d'autres données plus anciennes mais cela concerne la pipe en bruyère dans son entretien ou autre mais ne concernant pas la fabrication, ce qui est surprenant. Pourtant j'ai pas mal cherché à l'époque Sad

A part ceci paru dans le Panthéon de l'industrie en 1883, je n'ai rien trouvé, pour l'instant, qui soit antérieur


https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9640950c/f4.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=278971;2

J'avais trouvé ceci sur mon site préféré

L'art de culotter les pipes- 1862  

   https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54871510.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=21459;2

Confidences d'une petite pipe. Article parue dans le lapin indépendant 1870

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54498953/f2.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=236052;4

la revue des nouveauté 1890

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5690730g/f6.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=214593;2

Merci beaucoup
Tu te doutes que je ne vais pas manquer d'aller y faire un tour  Very Happy
Chris W
Chris W
rang : nouveau client

Messages : 94
Date d'inscription : 02/11/2017
Age : 61
Localisation : Nantes (Bretagne)

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par papaalino le Mar 15 Jan 2019 - 19:51

@Chris W a écrit:
@papaalino a écrit:Encore bravo Chris

Il y a bien d'autres données plus anciennes mais cela concerne la pipe en bruyère dans son entretien ou autre mais ne concernant pas la fabrication, ce qui est surprenant. Pourtant j'ai pas mal cherché à l'époque Sad

A part ceci paru dans le Panthéon de l'industrie en 1883, je n'ai rien trouvé, pour l'instant, qui soit antérieur


https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9640950c/f4.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=278971;2

J'avais trouvé ceci sur mon site préféré

L'art de culotter les pipes- 1862  

   https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54871510.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=21459;2

Confidences d'une petite pipe. Article parue dans le lapin indépendant 1870

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54498953/f2.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=236052;4

la revue des nouveauté 1890

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5690730g/f6.image.r=pipe%20bruy%C3%A8re?rk=214593;2

Merci beaucoup
Tu te doutes que je ne vais pas manquer d'aller y faire un tour  Very Happy

fait attention Chris, une fois que l'on ai sur ce site on a du mal à en partir Very Happy Very Happy Very Happy .
Je t'envoie un MP. J'ai un PDF qui pourrait t’intéresser
papaalino
papaalino
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 2072
Date d'inscription : 07/08/2017
Age : 46
Localisation : eure et loir

https://papaalino.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Chris W le Mar 15 Jan 2019 - 20:23

OK
Chris W
Chris W
rang : nouveau client

Messages : 94
Date d'inscription : 02/11/2017
Age : 61
Localisation : Nantes (Bretagne)

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Alexandre le Mar 15 Jan 2019 - 21:10

Merci Chris pour ce rappel et partage !

Des ouvrages en cours de lecture et passionnants ! cheers

_________________
histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 13_log11
Alexandre
Alexandre
RANG : MEMBRE V.I.P.
RANG : MEMBRE V.I.P.

Messages : 6128
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 56
Localisation : Vienne

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Le Passeur le Mer 16 Jan 2019 - 19:43

toutes ces versions sont originales, Chris, et, bien entendu, passionnantes. Cependant...
Il y a quelques années, pour le compte d'Antoine Grenard qui voulait faire paraître un catalogue anniversaire pour la maison qu'il dirige, m'a demandé de me mettre à la tâche.
Lui m'a fourni un certain nombre d'infos et j'ai glané, à travers mes lectures, à la fois dans ma bibliothèque et sur internet, lesquelles vont à l'encontre (partiellement du moins) des donnéesque tu cites. Je cite de mémoire ce que j'ai trouvé et il est bien entendu que je ne mets nullement en doute le fruit de tes recherches. Avant la bruyère, c'est le buis qu'on travaillait. On aurait commencé à travailler la bruyère (à saint Claude le premier endroit où on le fit, dixit Antoine) dans la première moitié des années '20 du XIX e siècle dans l'usine qui deviendrait ultérieurement celle de l'association des cousins Chapuis et Comoy, d'où le nom ChaCom, la première moitié des deux noms réunis.

J'annexe également une autre version retrouvée dans mes archives, celle-ci remontant à l'époque où je me promenais à quatre pattes, dans la cuisine de mes parents... non, je ne fumais pas encore la pipe. Je n'avais, après tout, que 4 mois et demi...

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Comoy-10

_________________
« Un peuple qui élit des corrompus, des renégats,
des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est
pas victime.  Il est complice !
» — George Orwell
Le Passeur
Le Passeur
Administrateur
Administrateur

Messages : 1011
Date d'inscription : 27/07/2017
Age : 67
Localisation : Roxton Falls / Québec

http://ze-bistro.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Chris W le Mer 16 Jan 2019 - 21:16

Il n'y a pas de malaise Gervais  Very Happy, bien au contraire ! 

J'ai bien dit au départ que  j'avais pris les versions à ma disposition, et que je voulais étudier comment les variantes sont apparues, et à quelle époque.  Je ne suis que le messager  Very Happy et je ne prends pas parti ( en matière d'Histoire, c'est toujours délicat).

Le but de ce post, et je l'ai dit au début  ("si l'un ou l'autre dispose de données plus anciennes pour compléter, je suis preneur..") est de donner une idée de toutes les versions existantes : Le document que tu nous montre en apporte une nouvelle que je crois pas grand monde ne connaît .
D'accord avec toi pour le buis avant la bruyère et sans doute d'autres bois. 

 J'ai cherché Tobacco Leaf sur internet (je ne connaissais pas) , mais malheureusement comme beaucoup de revues de l'époque, elle ne doit plus paraître et les anciens numéros n'ont pas dû être scannés (ou j'ai mal cherché, ce qui est bien possible  Shocked en fait ).

Donc un grand merci à toi, et si tu retrouves d'autres docs, je suis preneur (et je ne suis pas le seul je crois  Very Happy).
Chris W
Chris W
rang : nouveau client

Messages : 94
Date d'inscription : 02/11/2017
Age : 61
Localisation : Nantes (Bretagne)

Revenir en haut Aller en bas

histoire - Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 1

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum