Derniers sujets
» au tour de Ma Beutche et didier
par Ludoc Aujourd'hui à 17:22

» Loterie pour Ginette, épouse de notre regretté Gervais/Le Passeur
par tabadoc Aujourd'hui à 17:12

» Gervais s'en est allé...
par tabadoc Aujourd'hui à 17:07

» Tabakhaus Büttner, Kolo's 251
par Norsum Aujourd'hui à 16:55

» Eric267 de Bruxelles
par Éric267 Aujourd'hui à 2:55

» Bonjour à tous !
par Natrix Hier à 0:43

» les nouvelles pipes Tristan Lefebvre
par Asmascega Ven 20 Sep 2019 - 23:28

» Pour vous ce sera quoi?
par Asmascega Ven 20 Sep 2019 - 23:22

» 145e chapitre de la Confrérie - qui vient à St-Claude le 11 octobre 2019 ?
par SebCH Ven 20 Sep 2019 - 17:50

» Un petit coucou de Lisbonne
par Berny Ven 20 Sep 2019 - 12:07

» Salle d'exposition 2 : Exposer vos œuvres quel que soit le sujet... autre que la pipe.
par tabadoc Ven 20 Sep 2019 - 11:52

» au tour de petite pomme
par tabadoc Mer 18 Sep 2019 - 22:07

» Personne ne pétune en ce 18 septembre?
par Mike41 Mer 18 Sep 2019 - 21:08

» Regardez qui est là... au Ze Bistro !
par Arlan Mer 18 Sep 2019 - 19:15

» Les tabacs Dunhill devenus Peterson: résumé d'une histoire de fou
par Ma beutche Mer 18 Sep 2019 - 12:34

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 28 utilisateurs en ligne :: 7 Enregistrés, 0 Invisible et 21 Invités

Berny, Didier, James M, oursemois, SebCH, Serge, tabadoc

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 106 le Dim 15 Avr 2018 - 20:49
Heure de Paris
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Berny
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
tabadoc
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
bebert
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
Natrix
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
papaalino
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
Asmascega
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
Ma beutche
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
SebCH
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
El Che
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 
Norsum
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_l10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Voting10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Vote_r10 

annonces
....... ............................. .........


Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par Chris W le Lun 14 Jan 2019 - 15:52

          
             Bon, arrivé là, que peut-on déduire ?
        Nous avons pour faire simple : l’hypothèse Corse, l’hypothèse de Saint-Paul-de-Fenouillet, l’hypothèse de Cogolin, l’hypothèse David, l’hypothèse Berrod-Regad, celles du tourneur ou du négociant anonyme qu’on peut rapprocher des deux précédentes, et enfin   l’hypothèse Ligier (Taffanel) .
         Parmi toutes ces hypothèses, on trouve plusieurs constantes :
1 -Le lieu d’abord : L’unanimité semble se faire, même chez nos cousins anglais ou américains, pour attribuer la paternité de la découverte aux pipiers français.
       La Foire aux bois de Beaucaire est citée à plusieurs occasions. Rien d’étonnant à cela. La foire de Beaucaire était historiquement très courue, et même si elle avait perdu de son importance en 1850 par rapport aux premières années du XIX e siècle, elle drainait encore un monde considérable. Et puis l’Erica Arborea était une espèce de Provence, comme le buis qui approvisionnait depuis longtemps  les tourneurs de Saint-Claude.
         A ce sujet, retrouvons le témoignage de Jules Ligier, cité plusieurs fois dans l’ouvrage de Gilbert Guyot : « …Monsieur Gay est membre de la chambre consultative des Arts et Manufactures. J’entrais en 1857 dans sa maison pour apprendre le commerce. J’ai pris part pendant deux ans à la confection du stock important que ce négociant emmenait chaque année à la foire de Beaucaire. Il se composait de tous les articles que l’on fabriquait à cette époque dans la région : objets en bois, tonellerie, boissellerie, osserie, jouets, tabatières en bois et en corne, de pipes en bois dites MARSEILLAISES et surtout des tuyaux en bois, en corne, avec ou sans tige, des BOUQUINS (NB pas les livres mais les bouts de corne ou d’ambre que l’on adaptait au tuyau d’une pipe – par exemple au bout de l’os d’albatros sur les Butz-Choquin Origine), des embouchures de toute sorte destinées à être utilisées sur les pipes en terre qui se fabriquaient en assez grande quantité dans la Drôme et à Marseille, ainsi que dans toute la région du Midi. Je rends hommage volontiers à l’ingéniosité des ouvriers Chaumontiers ( NB de Chaumont, village aujourd’hui devenu quartier de Saint-Claude), car je les ai vus à l’œuvre : les DAVID, les REYMONDET, les GAUTHIER, les DELAVENNA, les BRUNET, les GRILLET, les GRUET. Ils excellaient dans la fabrication de ces charmantes pipes marseillaises en bois de charme ou d’alisier (l plane ou le duret comme ils disaient, dont le haut du foyer restait blanc comme l’écume de mer, le bas et la tige teintes avec une mixture spéciale qui leur donnait l’aspect d’une pipe royalement culottée. Ces pipes étaient fort jolies, fort gracieuses mais le bois en était si mince et si combustible qu’il fallait les garantir avec du fer blanc, et protéger le dessus avec une garniture en métal en forme de cercle, attendu que dans le Nord de la France et en Belgique où elles étaient vendues principalement, on allumait le tabac en présentant les pipes sur un réchaud de charbon. C’est à plein panier que les Chaumontiers livraient chaque samedi, chaque dimanche matin leur travail de la semaine à la maison Gay Aîné… »
       On peut faire ici une rapide estimation : si ce Monsieur Ligier est rentré, mettons à quinze ans, dans la maison Gay, en 1857, il était né en 1842. Si il a retranscrit ses souvenirs entre sa soixante dixième et sa quatre-vingtième année (c’est à mon avis un maximum) ce témoignage peut être daté entre 1910 et 1920.
         On y apprend, mais on le savait déjà que les articles de Saint-Claude  comprenaient beaucoup de tuyaux à pipe mais également des pipes en bois, mais pas encore beaucoup en bruyère, pipes en bois  qui  étaient fabriquées à Saint-Claude depuis au moins le début du XIXème siècle vraisemblablement.
          Entre parenthèses, j’aimerais bien voir une de ces « MARSEILLAISES » Shocked qui n’avaient d’ailleurs rien  à voir avec Marseille et rien non plus avec les pipes en terre qu’y faisait Hippolyte Bonnaud. Mais je ne suis pas sûr qu’il s’en soit conservé ne serait-ce qu’une . Crying or Very sad
           Henri Vuillard, dans son témoignage cité plus haut, nous rappelle que les pipes étaient tournées dans toutes sortes de bois au début de la seconde moitié du XIXème siècle, avant l’exploitation de la bruyère : «  En tout cas mon père qui était un habile tourneur habitant chez ses parents, cultivateurs aux environs de Saint-Claude, m’a raconté souvent que vers 1860 il travaillait avec un tour à pied et façonnait des pipes en bois de France : buis, cerisier, merisier, hêtre etc.. ».


           Sur le lieu précis en France, on trouve plusieurs hypothèses :
         La Corse, d’abord, près de la ville natale de Napoléon (Napoléon est né à la Villa Bozzi à Ajaccio et il est vrai qu’on trouve de la bruyère autour d’Ajaccio). Pour la Corse, l'hypothèse Comoy vient l'appuyer. A noter qu'on ne sait pas ensuite si la maison Comoy s'approvisionna de bruyère Corse ou des Maures ou des Pyrénées Orientales, voire d'un peu des trois (à mon avis le coût du transport devait influer).
   
          Les Pyrénées Orientales ensuite  (Saint-Paul de Fenouillet), il y a de l’Erica Arborea dans le coin et  il y avait effectivement des tourneurs sur bois à Saint Paul de Fenouillet, qui ont sans doute tourné des pipes en bois, comme un peu partout à l’époque. 
         En outre dans la Revue des deux Mondes de 1864, un article intitulé « Le Travail et les Mœurs dans les Montagnes du Jura - Saint-Claude et Morez » nous dit que « …Aujourd’hui, parmi les matières premières qui sont prises hors du Jura, il faut ranger le buis, dont l’ancien fonds a été épuisé. Cet arbuste, qui croît avec tant de lenteur, vient presque exclusivement des Pyrénées. La partie la plus recherchée par l’industrie n’est pas, comme on le suppose assez généralement, la racine, mais une partie intermédiaire appelée loupe, placée au-dessus des racines avant les branchages et encore enfouie entre les cailloux qui recouvrent le sol. La loupe fournit ces articles veinés et flammés dont la surface peut recevoir le poli du marbre et en a presque la dureté. De même que le buis, une matière végétale aujourd’hui très employée, la racine de bruyère, se recueille dans les Pyrénées... » .
       Mais cette hypothèse n’apparaît qu’une fois, évoquée par le sous-directeur honoraire du Jardin botanique de Marseille (le parc Borély des lecteurs de Marcel Pagnol) en 1927. Elle ne revient jamais ensuite.


        Les Maures et Cogolin ensuite, hypothèse revendiquée par René Courrieu dans les années 90. Cogolin était effectivement au cœur de la bruyère des Maures,  et il ya a eu un certain nombre de pipiers à Cogolin, mais la plus ancienne et la seule qui subsiste est la Maison  Courrieu.
           Ci-dessous une carte de 1981 qui montre l’implantation de l’Erica Arborea en France.

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Erica_10



         Le Jura ensuite. A ce propos, concernant le lieu, il faut cependant  distinguer le lieu de naissance de la bruyère (le bassin méditerranéen fatalement) et le lieu de naissance de la pipe en bruyère. En effet si l’Erica Arborea ne pousse pas dans le Jura, l’essentiel des sources s’accordent pour dire que c’est avec de la bruyère rapportée de Beaucaire que les Sanclaudiens firent les premières pipes. On ne sait cependant pas si c’était de la bruyère venant des Maures ou des Pyrénées Orientales (les deux hypothèses sont possibles).


        2-  La date ensuite, tous les auteurs cités ici, français, anglais, américains, et les témoignages de l’époque, s’accordent sur une  période comprise entre 1850 et 1860.
           Alfred Dunhill, qui lance l’hypothèse Corse, précise bien que la visite du pipier en Corse se déroula « …dans la seconde décennie qui suivit son décès en 1821… », c'est à dire à partir de 1841. Dunhill précise également que «… et depuis cette date, quelque part au début des années 1850, il fut voué à supplanter tous les autres matériaux à pipe… ». Même l’hypothèse de la naissance de la pipe en bruyère à Saint Paul de Fenouillet date celle-ci de 1850.
        Dans la Revue des deux Mondes de 1864, un article intitulé « Le Travail et les Mœurs dans les Montagnes du Jura - Saint-Claude et Morez » nous dit que « …Aujourd’hui à Saint-Claude c’est la pipe, la pipe en racine de bruyère, qui fournit au travail son principal aliment. La vogue dont jouissait le chapelet avant 1790 et la tabatière avant 1830 est passée toute entière, depuis cinq ou six ans, à ces pipes du travail le plus simple, d’une couleur rougeâtre, que la ville et la campagne ont également adoptées … ». Soit les premières fabrications entre 1850 et 1860.
             Dans The Gentleman’s Magazine, de juillet à décembre 1895, on peut lire que «…les vieilles pipes en terre et les écumes célèbres autrefois ont été  supplantées par les élégantes et peu chères « briars pipes  » ou plus correctement « pipes de bruyère ». Depuis trente ans la faveur accordée à ce « semi-minéral » a monté régulièrement, jusqu’à aujourd’hui … » Soit là encore autour de 1865.
              Mais sur le site de la maison Courrieu, il est notamment écrit : Dès 1802, Ulysse Courrieu, agriculteur dans la région, aurait fabriqué la première bouffarde en bruyère et créa ensuite la fabrique Courrieu.
 
              Alors ?
            René Courrieu, (selon des propos rapporté par Gilbert Guyot en 1991 dit que  « …On trouve trace de l’existence de la maison COURRIEU dans des archives napoléoniennes. La firme débuta en 1801, fondée par mon aïeul Jean-Baptiste. Nous sommes aujourd’hui à la douzième génération. La bruyère des Maures fut exploitée tout au début…Nous possédons également des archives (1835) sur la preuve d’exploitation de la bruyère sur l’ile du Levant. On décida alors de faire travailler les bagnards du pénitencier de l’île sur la pipe. L’extraction et le débit s’y faisaient sur place, le bouillage et le séchage des souches à Cogolin. Après le  retour de la matière dans la prison, la fabrication finale était exécutée par les détenus. Toutes ces pipes étaient commercialisées pour le compte de la maison Courrieu en plus de sa fabrication personnelle…».Qu’en penser ?
 
            Il est très possible qu’Ulysse Courrieu ait tourné des pipes de bois assez tôt au début du XIXème siècle, comme au demeurant les tourneurs sur bois des Pyrénées Orientales et du Jura.
           Concernant l’exploitation de la bruyère sur l’Ile du Levant, il est vrai qu’un bagne pour enfants (l’époque n’était pas tendre !) fut installé sur cette Ile en face de Porquerolles où les petits  bagnards, entre autre tâches, et dans des conditions sordides  qu’auraient su décrire Dickens ou Hugo, étaient employés à arracher les souches de bruyère puis à fabriquer les pipes.
Mais ce bagne n’ouvrit qu’en 1861. Donc pas d’antériorité marquée pour la fabrication en quantité des pipes de bruyère à Cogolin plutôt qu’à Saint-Claude.
        Qu’Ulysse Courrieu ait commencé à fournir la Grande Armée en pipes dès 1802, c’est bien possible. Mais de pipes en terre vraisemblablement, la Basse-Provence (où se trouve le massif des Maures) n’étant à l’époque pas seulement riche en bruyère mais aussi en terre à pipe qu’elle fournissait aux fabriques de  Marseille au début du XIXème siècle.  Des pipes en bois aussi, pourquoi pas, mais vraisemblablement pas  en bruyère. Que deux ou trois pipes de bruyère aient été faites à cette époque pourquoi pas également, il n’est pas aberrant que la région des Maures ait incité un pipier  local  à se servir d’une matière première abondante (à l’époque).

      Enfin François Comoy aurait découvert la bruyère corse en 1825.
      
3 –les circonstances enfin


            En ce qui concerne la découverte fortuite de la bruyère par un berger, j’imagine assez mal  un berger désoeuvré  aviser une Erica Arboréea, la désoucher, fendre le broussin et se dire «Tiens,  je vais me tailler une pipe dedans ». Mais pourquoi pas ?
             Taffanel a selon Jules Ligier  apporté une pipe fumée par un berger de sa région, qui selon ses dires « … a été prise dans une souche de bruyère, semblable aux souches de buis … qu’on trouve en abondance dans notre région ». Si la bruyère était utilisée régulièrement en Provence à cette époque, le berger, comme d’autres,  a pu se fabriquer une pipe dans un bout de bruyère ramassé ici ou là.  La pratique pouvait être assez commune, mais rester confinée à la région.
          Je crois davantage  à  l’hypothèse de la Foire du bois de Beaucaire où se retrouvaient des professionnels du bois, qui connaissaient les différentes espèces et les testaient, et qui ont fort bien pu découvrir le broussin de bruyère en cherchant un substitut au buis, et ce, peut-être assez tôt.
                Que des pipiers ou des tourneurs de St Claude se soient rendus à Beaucaire pour s’approvisionner en bois, et soient revenus avec des broussins ou des ébauchons de bruyère, voire de simples échantillons est à mon avis bien plus probable. Que ce soient Regad et Buat, David ou Taffanel, ou quelqu’un d’autre. 

               Je suis un peu partagé sur l'hypothèse Comoy : François Comoy connaissait le bois par son métier, on tournait déjà des pipes de bois dans sa région, mais le "voyage d' étude"  d'un bûcheron jurassien en Corse en 1825 me laisse perplexe Shocked .  
          Pour conclure, je crois non seulement qu’il ne faut pas  prendre un parti ou l’autre mais surtout que c’est impossible. Very Happy 

               Que la première pipe de bruyère ait été taillée d’abord à l’endroit où la bruyère à pipe poussait, c’est un fait très probable, mais qu’on ne pourra jamais prouver.  Et à quelle date, on ne le saura jamais non plus.
          Que la pipe de bruyère ait connu son essor et sa renommée grâce aux pipiers de Saint-Claude, c’est l’hypothèse la plus vraisemblable, l’essentiel des sources consultées mentionnant cette ville comme le berceau manufacturier de la pipe de bruyère. C’est ainsi que  la firme GBD produisit ses premières bruyères à Paris dans le dernier quart du XIXème siècle, à partir de bruyère venue de Saint-Claude. Mais également que lorsqu’ Henri Comoy s’installa à Londres en 1879 pour y fabriquer des pipes de bruyère, ce fut à partir de la bruyère de Saint-Claude.
          Quant à savoir à qui on doit cette découverte, c’est une autre paire de manches. Et quelle importance au fond ? A mon avis du moins….Chacune de ces histoires a son charme, et pour moi elles m’ont permis de découvrir des choses que je ne soupçonnais pas.   Smile

           
      Et j’en ai ainsi fini avec cet article. Merci à ceux qui ont eu la curiosité et le courage de me lire jusqu’au bout Very Happy  ,merci à ceux qui m'ont fourni d'autres éléments pour compléter ma recherche et merci d'avance à ceux qui m'en fourniront encore peut-être  Very Happy


Dernière édition par Chris W le Ven 18 Jan 2019 - 18:01, édité 1 fois
Chris W
Chris W
rang : nouveau client

Messages : 94
Date d'inscription : 02/11/2017
Age : 61
Localisation : Nantes (Bretagne)

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par Daymonts le Lun 14 Jan 2019 - 16:33

C'était très intéressant. Smile 
J'avais déjà lu 1 ou 2 de ces textes sans avoir de certitude, j'avais juste retenu que
Cogolin revendiquait l'origine...
Daymonts
Daymonts
rang : nouveau client

Messages : 640
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 68
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par clod46 le Lun 14 Jan 2019 - 19:45

Voilà un article rondement mené. Félicitations.

Courrieu est devenu un éco musée aujourd"hui. Ils ont des dozaines de mmilliers de pipes en stock. Il y a longtemps que les machines sont à l'arrêt. De temps en temps un ancien employé vient polir des tuyaux ou restaurer une pipe. L'atelier est propre, pas de trave récente de poussière de bruyère.
J'y étais il y a peu, ayant une maison dans le massif des Maures, pas bien loin.Il y en a autour de chez moi dans les collines. Au printemps c'est tout blanc de l'éclosion des fleurs. Féérique.

_________________
Amateur d' "anglais" et de Virginias (straight VA)
Dynamique, positif, ni calculateur ni rancunier
----------------------------
On ne construit pas son avenir sur des déceptions


histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Confre10 Confrère pipier (139ème chapitre)  histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Confry10
clod46
clod46
RANG : MEMBRE V.I.P.
RANG : MEMBRE V.I.P.

Messages : 6457
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 72
Localisation :

http://3A2LF.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par bebert le Lun 14 Jan 2019 - 20:16

Passionnant !
bebert
bebert
Administrateur
Administrateur

Messages : 455
Date d'inscription : 04/10/2017
Age : 55
Localisation : Marseille

http://www.bert-jp.odexpo.com

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par papaalino le Lun 14 Jan 2019 - 20:18

et bien c'est un sacré travail que tu as fais là.

Pour ce qui est des pipes " Marseille " j'ai trouvé ceci


en fait un Nom en particulier reviens dans les recherches :

fabrique Bonnaud ( au 4 pont de Vivaux ). Voici ce qu'ils faisaient ( entre autres )

encore bravo et merci pour le partage de ce très gros travail

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 110
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Bonnau10histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Fabriq11
histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Fabriq10
papaalino
papaalino
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 2073
Date d'inscription : 07/08/2017
Age : 46
Localisation : eure et loir

https://papaalino.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par Loic le Lun 14 Jan 2019 - 20:31

Très intéressant, merci
Loic
Loic
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 1558
Date d'inscription : 12/08/2017
Age : 58
Localisation : Bourges

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par Chris W le Lun 14 Jan 2019 - 21:21

Merci à tous, ça fait plaisir  Very Happy
Je dois dire que j'ai passé un très bon moment à faire ces recherches et que j'ai découvert plein de choses
@ Papaalino : je connais effectivement, mais ce sont les pipes Bonnaud de Marseille, qui étaient des pipes en terre.
Danc ses souvenirs, Jules Ligier nous parlait de pipes en bois de charme dites "Marseillaises" mais qui étaient fabriquées à Saint Claude, envoyées dans le Nord  et n'avaient rien à voir avec la ville. Very Happy
Chris W
Chris W
rang : nouveau client

Messages : 94
Date d'inscription : 02/11/2017
Age : 61
Localisation : Nantes (Bretagne)

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par PAT1er le Lun 14 Jan 2019 - 21:51

Un grand merci Chris pour le partage de ton travail. Je m'en suis fait un fichier que je consulterai à l'occasion. C'est pour dire que le sujet m'a passionné … Merci!

_________________
Sénèque : Ce n'est pas parce que les choses nous semblent inaccessibles que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas qu'elles nous semblent inaccessibles.

La solidarité et le partage du savoir de chacun au profit de tous.
PAT1er
PAT1er
Administrateur
Administrateur

Messages : 2571
Date d'inscription : 15/08/2017
Age : 58
Localisation : Cherbourg-en-Cotentin

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par tabadoc le Lun 14 Jan 2019 - 21:57

Eh bien ,e forum a trouvé un nouvel historien !Bravo! Chris !
tabadoc
tabadoc
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 1661
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 58
Localisation : sous les vents armoricains

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par Pascal68 le Ven 18 Jan 2019 - 13:54

Merci Chris pour ce travail super interessant!

Pascal68
rang : nouveau client

Messages : 38
Date d'inscription : 14/01/2018
Age : 55
Localisation : Alsace - Sundgau

Revenir en haut Aller en bas

histoire -  Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3 Empty Re: Petite(s) histoire(s) de la pipe : Mais qui a taillé la première pipe en bruyère ? Partie 3

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum