Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 6 Enregistrés, 0 Invisible et 9 Invités

Alexandre, mika le gaulois, Peher CdMP, SebCH, Serge, tabadoc

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 106 le Dim 15 Avr 2018 - 20:49
Les posteurs les plus actifs de la semaine
clod46
 
Alexandre
 
mika le gaulois
 
Philpipe
 
bebert
 
Serge
 
papaalino
 
Berny
 
Mike41
 
Le Passeur
 

Un petit coup de pouce serait apprécié... Pour le Forum, pour les loteries
Le montant dans la tirelire du forum est de : ....$ 181.48..... Merci!!!!
annonces
....... ............................. .........


Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par Alexandre le Jeu 4 Oct 2018 - 9:56

Les écrivains qui fument la pipe sont plus prolifiques que ceux qui fument la cigarette.




Pyotr Kapitsa, prix Nobel de physique et grand fumeur de pipe, aurait tout aussi bien pu embrasser une carrière d’écrivain.
Photo : domaine public





Quel est le rapport entre Georges Simenon, Gunther Grass, Jean-Paul Sartre et Louis Ferdinand Céline ? Une œuvre littéraire volumineuse ? Une activité trouble pendant les heures noires de la seconde guerre mondiale ? Certes, mais pas seulement. Avec J.R.R. Tolkien, George Sand, Charles Baudelaire et des centaines d’autres, ces écrivains ont tous en commun d’avoir été fumeurs de pipe.
Une étude émanant d’un laboratoire du Independant Bureau for Health & food d’Anchorage (Alaska) tend à établir un lien de causalité entre le fait de fumer la pipe et le fait d’avoir à son actif une œuvre littéraire conséquente.


Georges Simenon, par exemple, tapait quelques quatre-vingt à cent pages par jour de ses romans policiers ! Qu’on le compare à Dominique Vivant-Denon (1747-1802), écrivain du XVIIIe siècle qui se vantait de n’avoir jamais consommé de tabac et qui n’a produit, en tout et pour tout, qu’un unique roman d’une quinzaine de pages intitulé Point de lendemain.
L’Anglais Charles Hamilton (1875-1961), auteur de feuilletons reconnu par le livre guinness des records comme l’écrivain le plus prolifique de tous les temps (il aurait écrit 75 millions de mots) fumait la pipe, comme en témoigne le célèbre portrait qu’a fait de lui Norman Kadish. Un hasard ? Et est-ce aussi un hasard si Felix Lope de Vega (1562-1635), l’écrivain le plus prolifique de l’histoire humaine — on lui doit 1800 comédies, deux romans et une quantité de poèmes — est né l’année même de l’introduction du tabac en Europe ? Rien ne permet de l’affirmer avec certitude mais rien ne prouve le contraire.
Quand à Balzac, dans son traité des excitants modernes il n’hésitait pas à écrire « On ne s’était jamais douté des jouissances que devait procurer l’état de cheminée ». On connait l’extravagante étendue de sa « Comédie humaine ».
Barbara Cartland, dont l’œuvre complète totalise près de 800 volumes, prenait bien soin de ne jamais fumer la pipe en public — on eut trouvé cela bien mal assorti à ses extravagantes tenues roses et à son maquillage de poupée — mais une biographie « non-autorisée » à paraître, rédigée sous pseudonyme par un de ses proches, écorne sérieusement la légende : « À sa table de travail, Barbara Hamilton Cartland fumait la pipe, sans jamais s’arrêter. Elle utilisait une petite pipe à col de cygne en porcelaine, avec une tête métalique, assez féminine. Elle mélangeait un peu de thé à la rose à son tabac ». Ces détails que l’on ne saurait inventer démontrent bien la verracité de l’information.


...Une leçon d’épistémologie...
Mais comme le disait l’épistémologiste et philosophe des sciences autrichien Karl Popper, « deux ou trois exemples, ça ne prouve rien » : il faut en effet plusieurs dizaines d’exemples pour valider une théorie. C’est dans cet esprit qu’a travaillé le laboratoire alaskien, en collectant patiemment les témoignages des écrivains prolifiques fumant la pipe et ceux des écrivains peu prolifiques fumant la cigarette. Le résultat est net et sans ambigüités : les écrivains prolifiques qui fument la pipe sont effectivement très nombreux, de même que les écrivains peu prolifiques qui fument la cigarette et qui se sont avérés eux aussi très nombreux.
Un cas passionnant a été étudié, celui de Philippe Sollers, passé de la pipe à la cigarette, et dont le rendement littéraire annuel a chuté de près 80% à cette occasion. « Philippe Sollers devrait recommencer à fumer la pipe, pour son bien. Car non seulement il produit moins mais l’intérêt de ses livres a aussi beaucoup baissé » nous expliquait un responsable de collection chez un grand éditeur parisien, sous couvert d’anonymat.

En France, des milliers d’écrivains sont publiés chaque année, et parmi ces milliers, une centaine environ gagne assez d’argent pour que le revenu provenant de ses seuls droits d’auteur soit suffisant pour qu’ils soit imposable. Hors quelques têtes d’affiche médiatiques, ces écrivains ne sont pas des auteurs littéraires mais des auteurs de livres sur l’astrologie, de livres de cuisine ou de guides informatiques. Notre rédaction a passé quelques coups de téléphone et a pu vérifier les affirmations du Bureau for Health & Food : la plupart de ces écrivains fument la pipe, et de surcroit, ceux qui ne le font pas sont aussi ceux que l’on accuse le plus souvent de ne pas écrire eux-mêmes leurs livres. Alors, comme le disait Jacques Faizant à sa façon — avec un dessin —, doit-on affirmer que « La pipe, c’est mieux » ? Certes, mais pourquoi ?



« Le mécanisme est complexe... » explique un universitaire américain « ...mais on peut d’ores et déjà affirmer qu’il s’agit d’une question de logistique ». Eh oui, une simple observation des gestes comparés du fumeur de cigarette et du fumeur de pipe nous renseigne de manière éloquente car tandis que le fumeur de cigarette est constamment occupé à tenir sa cigarette, à chercher son paquet de cigarettes, à l’ouvrir, à en extraire les cigarettes, le fumeur de pipe a les mains libres et gagne donc un temps considérable sur son collègue, et plus encore lorsque ledit collègue roule lui-même ses cigarettes. C’est sans doute ce dont Stéphane Mallarmé parlait lorsqu’il écrivait : « Jetées les cigarettes avec toutes les joies enfantines de l’été dans le passé qu’illuminent les feuilles bleues de soleil, les mousselines et reprise ma grave pipe par un homme sérieux qui veut fumer longtemps sans se déranger, afin de mieux travailler [...] ». Il est clair que pour le « prince des poètes », la pipe est un instrument de travail tandis que la cigarette n’est qu’une distraction incompatible avec le sérieux métier d’écrivain.

...le fini et l’infini...
Mais ce n’est sans doute pas tout. Pour le psychologue Charles-Jean Charles, qui s’exprimait à ce sujet dans Civette, la revue professionnelle des débitants de tabac, la cigarette est un objet « fini », c’est à dire qu’une cigarette entamée sera forcément terminée, tandis que la pipe se fume en continu, maintenant l’illusion d’un processus infini, une sorte de corne d’abondance à l’envers. La différence ? « Le stress provoqué par la cigarette est profond car la conscience d’une issue funeste pour la cigarette, terrible métaphore de la vie, met le fumeur sous pression et le paralyse... à peine a-t-il allumé sa cigarette qu’il pense à la prochaine, annulant totalement les effets euphorisants et intellectuellement stimulants du tabac » explique le psychologue qui ajoute que « comme tout fumeur, le fumeur de pipe sait que son espérance de vie est artificiellement amoindrie du fait de sa consommation du tabac, il est donc mû, comme toute personne consciente de la proximité de son décès, par l’envie de témoigner et d’avoir une œuvre qui lui survive. Contrairement au fumeur de cigarette ou même de cigare, le fumeur de pipe n’est pas entravé dans son activité littéraire ». On comprend mieux, et on comprend aussi pourquoi les écrivains les plus prolifiques vivent en moyenne dix ans de moins que les autres.

Robert Sherman
avatar
Alexandre
RANG : MEMBRE V.I.P.
RANG : MEMBRE V.I.P.

Messages : 4927
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 55
Localisation : Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par bebert le Jeu 4 Oct 2018 - 10:43

Passionnant Alexandre, merci ...Bravo!
avatar
bebert
GRAND CHEF du Ze BISTRO
GRAND CHEF du Ze BISTRO

Messages : 93
Date d'inscription : 04/10/2017
Age : 54
Localisation : Marseille

http://www.bert-jp.odexpo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par Berny le Jeu 4 Oct 2018 - 11:19

Très intéressant,,, Merci Alexandre

_________________
." L'esprit de l'homme a trois clefs qui ouvrent tout  le chiffre, la lettre, la note. Savoir, penser, rêver. Tout est là." (Hugo).
Ma devise: Toujours de l'avant.
avatar
Berny
Le Maître des Clés
Le Maître des Clés

Messages : 1254
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par clod46 le Jeu 4 Oct 2018 - 12:11

Un très bon sujet que celui-ci, pipes et littérature.
Merci Alexandre

_________________
Fumeur de pipe depuis 52 ans. Amateur d' "anglais" (VA LA Or/Turk) et de Virginias (straight VA)
Dynamique, positif, ni calculateur ni rancunier
----------------------------
On ne construit pas son avenir sur des déceptions


 Confrère pipier (139ème chapitre)  
avatar
clod46
modérateur
modérateur

Messages : 5449
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 71
Localisation :

http://3A2LF.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par Philpipe le Jeu 4 Oct 2018 - 16:25

Passionnant ce texte de Sherman. Merci Alexandre.
avatar
Philpipe
rang : nouveau client

Messages : 738
Date d'inscription : 26/02/2018
Age : 67
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

La première pipe

Message par Alexandre le Jeu 4 Oct 2018 - 17:37

La première pipe


Difficile d’avoir une réponse. On retrouve son existence sur plusieurs continents. On a découvert des fragments de pipes faites en os qui datent de plusieurs milliers d’années. Les ancêtres du fumeur de pipe actuel sont sûrement les indiens. jusqu’à la fin du XV ème siècle, ils seraient les seuls à pratiquer et connaître le plaisir de fumer une plante du nom de « Petun » ou « tabaco », même si le monde antique semble avoir connu ce plaisir. C’est au XVI ème siècle qu’apparaît la pipe en Europe, du latin « pipa », tube, roseau. La première fabrique de pipes en argile est fondée en 1575 à Broscley Shropshire, en Angleterre. Elles pénètrent par la suite en Hollande à Gouda.
C’est après la guerre de trente ans que naîtront les premières fabriques françaises de pipe en terre, principalement au Nord de la France.

Dunkerque jouera un rôle important de part son statut et sa situation. En effet, la ville recevait des arrivages de tabac et utilisait pour la fabrication des pipes de l’argile venu du proche Brabant en Belgique. Par la suite, d’autres manufactures vont s’établir en France. Pendant deux siècles, la pipe populaire est une pipe en terre. Du fait de sa fragilité il s‘en vendra dans la seconde moitié du XIX siècle jusqu’à 100 millions par année.

L’apparition du cigare et de la cigarette faillit compromettre le développement de la pipe. Mais heureusement, une découverte majeure viendra sauver son industrie : la bruyère (evica arborea). Pour sa fabrication, on utilisera sa souche : le broussin. Il s’agît d’un bois dur et dense extrêmement résistant à la chaleur qui conserve ainsi le goût du tabac, il pousse à l’état sauvage sur le littoral méditerranéen. Cette découverte va élever par la suite, Saint Claude en capitale mondiale de la pipe.
avatar
Alexandre
RANG : MEMBRE V.I.P.
RANG : MEMBRE V.I.P.

Messages : 4927
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 55
Localisation : Vienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par papaalino le Jeu 4 Oct 2018 - 20:09

et bien tu as fais un sacré boulot. Merci Alex
avatar
papaalino
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 1511
Date d'inscription : 07/08/2017
Age : 45
Localisation : eure et loir

https://papaalino.jimdo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par arôme le Jeu 4 Oct 2018 - 20:40

Merci Alexandre pour cet instant de culture pipière.
avatar
arôme
rang : nouveau client

Messages : 543
Date d'inscription : 05/08/2017
Age : 55
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par Loic le Jeu 4 Oct 2018 - 20:42

Merci Alexandre, beau boulot  Very Happy
avatar
Loic
RANG : RÉGULIER
RANG : RÉGULIER

Messages : 1091
Date d'inscription : 12/08/2017
Age : 57
Localisation : Bourges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par Asmascega le Jeu 4 Oct 2018 - 21:58

Excellents textes! Merci Alex!
avatar
Asmascega
modérateur
modérateur

Messages : 1199
Date d'inscription : 06/08/2017
Age : 29
Localisation : Breteuil (27); France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes en rapport avec les fumeurs de pipe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum